Lyon Fête des Lumières 8 décembre

Presque 30 ans… 8 décembre 1989.

Première fête des lumières que la ville de Lyon m’a confiée (après le Plan Lumière) grâce à Michel Noir et Henry Chabert.

Le but était d’amplifier et de magnifier la fête religieuse (de l’émotion, des prières et des bougies sur les appuis des fenêtres) avec la conception et la réalisation d’une véritable fête populaire, accessible à tous, ludique, novatrice en technologie lumière, avec des créations lumineuses d’artistes.

Fête des lumières modeste en 1989, mais nous avons pu la développer et maintenant la Ville de Lyon organise un véritable festival, et reçoit presque 4 millions de visiteurs en 4 jours et 4 nuits (cette année 2017: 7, 8, 9, 10 décembre). Un événement mondial maintenant, avec chaque 8 décembre, (à l’échelle d’une grande agglomération) près de 100 tableaux lumière dans toute la ville, avec un véritable éblouissement, du plaisir, du bonheur, un émerveillement pour tous, un vrai Rendez-Vous magique…

Mais la magie ne doit pas nous faire oublier que les circuits économiques sont maintenant fragiles et difficiles, l’argent n’est pas facile à trouver… Aussi, il faut, (et je m’y attache depuis toujours) concevoir des lumières dans un souci d’investissement et non point de dépense. Qui dit investissement, induit que nous aurons un retour sur investissement: sécurité, beauté, bonheur, médiatisation, économie touristique, signature… S’attacher aussi, (je le fais depuis 1989….) à trouver et à intéresser des partenaires privés pour compléter et amplifier l’investissement public.

Exportant maintenant cette passion dans le monde entier (58 pays…) en tant qu’Architecte lumière et Directeur artistique (Lyon étant devenue une capitale lumière mondiale) je suis beaucoup moins à Lyon, (mais toujours attaché à elle) qui, depuis 1977, m’a permis de créer l’émergence de ce nouveau métier, et d’accompagner son développement.

Je vous invite à découvrir ci-dessous quelques uns de mes «enfants lumière»…

Défiler vers le haut